Une certaine idée de la Bretagne

Au cœur de la ruralité bretonne, Pontivy incarne une certaine idée de la Bretagne, fière d’elle-même et de sa culture, ouverte sur l’Europe et le monde, partageuse et solidaire.

Bretonne et bretonnante

Pontivy est en Bretagne bretonnante. On y parle le Vannetais, un des quatre dialectes de la péninsule avec les dialectes de Cornouaille, du Léon et du Trégor. Le breton fait corps avec la ville. Omniprésent dans les noms de lieux, il fait partie intégrante de son identité. En breton Pontivy est Pondi. Pontivy encourage la culture bretonne dans toutes ses composantes : langue, musique, danse, fêtes, traditions…Elle accueille chaque année les finales du Kan ar Bobl, l’événement phare de la scène bretonne qui rassemble près d’un millier de musiciens, chanteurs et conteurs, de tous âges, de tous les Pays de Bretagne. Tous les grands noms de la scène contemporaine sont issus de ce creuset unique où se mélangent traditions, styles et générations. 

Acquise à la coopération

Pays de terroirs et de clochers, la Bretagne est aussi le pays des mutuelles et des coopératives. Pontivy quant à elle n’a cessé de favoriser le développement de la coopération intercommunale, dans son canton et bien au-delà. Depuis 1965, elle a participé à la création du syndicat d’expansion économique de Pontivy et sa région, du syndicat d’aménagement touristique du canton de Pontivy, du syndicat d’aménagement de la rive sud du lac de Guerlédan et du pays d’accueil des Rohan, lesquels ont donné naissance en 2001 à Pontivy Communauté, 26 communes et 45 000 habitants. Elle adhère également au Syndicat départemental de l’eau du Morbihan (SDE) et au syndicat départemental d’énergies du Morbihan (SDEM). Plus récemment, elle a pris une part active à la création du Pays de Pontivy, instance de réflexion et de propositions réunissant les acteurs politiques, économiques et sociaux de 45 communes et 82 000 habitants autour d’un projet commun de territoire.

Ouverte sur le monde

Les Bretons ont parcouru toutes les mers à la rencontre des peuples du monde. Pontivy, qui a donné plusieurs grands marins au pays, est animée de ce même esprit d’ouverture et de découverte. En 1958, elle a signé une première charte de jumelage avec la ville anglaise de Tavistock, dans le Devon. Par la suite, elle s’est associée à trois autres villes sur les continents européen, américain et africain : Wesseling en Allemagne, Napoleonville aux Etats-Unis et Ouelessebougou au Mali. Le jumelage avec Oueslessebougou se situe dans une perspective de coopération et de développement entre pays du nord et du sud. Au cœur d’une Bretagne partageuse et solidaire, il exprime un idéal de paix, de justice et de solidarité. Ici, ailleurs et partout.

at adipiscing risus massa ut consectetur risus. Donec Phasellus porta. efficitur. tempus