Toutes les informations sur l’enseignement breton à Pontivy.

Pontivy est signataire de la charte « Ya d’Ar Brezhoneg » (« Oui à la langue bretonne »). Elle a pour objectif de promouvoir l’usage et la mise en valeur de la langue bretonne. Dans ce sens, elle encourage et soutient le développement de l’enseignement en langue bretonne au sein de ses écoles.

A la rentrée 2020, 161 élèves suivent un enseignement en langue bretonne au sein des différents établissements :

Pourquoi inscrire son enfant en école bilingue ?

Vidéo de l’office public de la langue bretonne

Le bilinguisme offre de nombreux avantages et ceux-ci sont d’autant plus importants que l’apprentissage des langues démarre précocement. 

En pratiquant au moins deux langues dès son enfance, l’enfant améliore sa flexibilité mentale. Cette gymnastique lui permet de développer ses capacités de concentration, de planification et de raisonnement. De même, via l’apprentissage des langues, l’enfant accède à d’autres cultures, d’autres modes de pensée. L’enfant bilingue est ainsi plus apte à comprendre et respecter la différence, il développe alors ses capacités de tolérance et d’empathie. 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est pas nécessaire que la première langue soit parfaitement maîtrisée avant d’introduire une seconde langue. Plus tard, l’apprentissage d’une ou de plusieurs langues se fera plus facilement et rapidement chez les bilingues que chez les monolingues. 

L’enseignement bilingue ne provoque pas de surcharge de travail ni de surcharge horaire pour l’élève. Il n’y a pas de cours de langue bretonne à proprement parler, les deux langues sont des langues d’apprentissage des enseignements.

Par ailleurs, la maîtrise du breton par les parents n’est pas nécessaire.

Pourquoi une langue régionale ? Pourquoi l’enseignement breton ?

« Plus on est enraciné, plus on est universel » disait le poète Eugène Guillevic.

Permettre à son enfant d’apprendre une langue régionale, c’est lui permettre de mieux comprendre l’histoire et la culture de son territoire, c’est aussi lui permettre de tisser un véritable lien social intergénérationnel.

La langue bretonne est désormais présente partout au travers de la signalétique, des noms de lieux, des noms de famille, mais aussi des productions culturelles et audiovisuelles. L’enfant qui apprend le breton évolue donc dans un environnement favorable à son bilinguisme et à son enracinement.

La compétence en langue bretonne est désormais un atout dans la recherche d’un emploi : dans l’enseignement bien évidemment mais également dans la petite enfance, les médias, l’édition, la culture, les collectivités locales… Ces secteurs tiennent de plus en plus compte de cette compétence linguistique lors de leurs recrutements. En 2018, 1500 emplois équivalents temps plein nécessitaient la maîtrise du breton, un chiffre en constante augmentation.